VERNEIX (Allier) - Village Nature aux portes des Gorges de Thizon

  • VERNEIX (Allier)
  • VERNEIX (Allier)
  • VERNEIX (Allier)
  • VERNEIX (Allier)
  • VERNEIX (Allier)
  • VERNEIX (Allier)
  • VERNEIX (Allier)
  • VERNEIX (Allier)

Accueil du site > Pages Annexes > Epoque gallo romaine

Epoque gallo romaine

Le bourg de Verneix a une origine antique ; sur le territoire de la commune, plusieurs habitats ont été recensés.
Près de Vilsoul qui s’est aussi écrit Vilsou, Villesoule, Vieille Soule, et au-dessus de la vallée du Cher, trois emplacements à tegulae s’alignent sur le rebord du plateau, notamment au champ du Jou et dans les parcelles des Vaux ou Vaulx.
En tirant sur Villaine, à la limite de la commune, existe un habitat à tegulae, au champ Piqué.
A 400 mètres au sud du Faux, au champ du Moulin, est une autre villa détruite à tuiles brisées et à gros blocs de quartz en provenance du Roc de Pyraume. L’emplacement se situe sur la partie élevée du champ, au-dessus du ruisseau de l’Ecluse et à proximité d’une source à gros débit. Il est repérable sur le terrain, non seulement par du matériel, mais aussi par la différence de coloration du sol, son humidité sans écoulement lors des pluies, et l’abondance du chiendent qui pousse seulement sur cette zone à vestiges...
Rappelons que, tout à côté, mais sur le territoire de Saint-Angel, se groupait le village de la Madeleine autour d’une chapelle disparue, sur le Grand chemin de Cosne à Montluçon.

_Aux Bois Brûlés, un emplacement de terre noircie a fourni des tuiles.
Le toponyme Savigny ou Savignet (xve siècle), d’origine gallo¬romaine, provient d’après Dauzat d’un nom d’homme Sabinius avec suffixe acum. Tout près et à l’ouest, plusieurs parcelles dites les Villes pourraient correspondre à l’emplacement antique de ce gros village. Le parcellaire de ce hameau est d’ailleurs curieusement disposé autour d’une grande place, tandis que sa partie nord est à l’intérieur d’un rectangle de chemins. Une parcelle, le champ du Palais, est à retenir comme point possible de l’antique occupation.

D’autres lieux-dits ont dû également être habités à cette haute époque : citons la Châtre (de castrum) et Villaine (de villa), noms évocateurs d’anciens habitats.



Site réalisé en SPIP pour l'AMRF